KITT, la TransAm tombée du camion

On le sait tous, KITT entre et sort du camion de la Fondation pour la Loi et le Gouvernement en fonction des missions qui lui sont confiées. Mais là n’est pas le sujet et nous ne nous pencherons pas sur Goliath non plus (tant qu’on parle de camions). Non, ce qui nous intéresse, c’est cette petite histoire qui se cache derrière la série K2000.

Un coup de fil mystérieux

Le 16 avril 1982 est un vendredi comme les autres pour Eric Dahlquist, président de l’agence de communication de Pontiac sur la Côte Ouest (là où les vagues défient le temps). Pourtant un coup de fil anonyme va le laisser interdit : « Soyez sur le parking de PMT à 16 heures. Il y aura trois Trans Am noires avec les clés dessus. Prenez-les. » Clic, son interlocuteur a déjà raccroché.

PMT, c’est la société Pacific Motor Transport. Cette société était chargée d’affréter les Camaro et Firebird, produites dans l’usine de Van Nuys, toute proche, aux concessionnaires à travers les Etats-Unis. Les voitures y arrivaient directement depuis le parking de l’usine, pour être stockées en attendant un acheminement planifié par train ou camion.

A l’heure dite, Eric Dahlquist se rend donc sur le parking de PMT avec son vice-président, Chuck Koch, et Harker Wade, superviseur des productions de télévision. Les trois Trans Am noires sortent de l’usine. Le Personnel de PMT gare les trois voitures et s’en vont. Pas un mot n’est échangé. Comme l’a rapporté plus tard Chuck Koch : « Ils ne nous ont même pas regardés. Pas de papiers, rien. C’est comme si les voitures n’existaient pas vraiment. On s’en fichait, on avait enfin les voitures dont nous avions besoin. »

Et c’est bien tout ce qui comptait aux yeux du trio. Avoir les voitures pour la série TV dont la production allait commence sous peu.

Un projet refusé

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Pontiac avait à l’origine décliné la demande de NBC (la chaîne derrière K2000). Le responsable de la promotion de Pontiac, Jim Graham, n’aimait pas le concept. Cela lui rappelait Une mère pas comme les autres (My Mother the Car), une série télévisée comique des années 60. Cette dernière avait connu un flop retentissant, et ce n’était pas l’image que Graham souhaitait véhiculer, au grand dam d’Eric Dahlquist.

La décision était d’autant plus étonnante que Graham avait placé quelques Trans Am dans Cours après-moi Shérif (Smokey and the Bandit), puis ses suites. Dahlquist, qui avait libéré quelques pick-ups GMC pour des séries comme Chips ou L’Homme qui tombe à pic, était certain que son collègue était dans l’erreur, surtout dans cette période où les voitures devenaient aussi légendaires que les acteurs !

De plus, en ce début des années 80, Pontiac n’est pas vraiment à la fête. Les ventes se sont effondrées, et les bénéfices aussi. Le nouveau patron, Bill Hoglund attend énormément de la nouvelle Firebird, la première depuis 12 ans. K2000 est une série créée par Glen A. Larson, un des principaux producteurs de télévision de l’époque. Imaginez, le type a déjà sur son CV des petites séries oubliées depuis : Magnum et L’Homme qui tombe à pic. La situation rendait le refus de Graham tellement improbable que Dahlquist avait déjà tout planifié avec les acteurs locaux.

Du travail en sous-main

Face au refus de Graham, Dahlquist part du principe qu’il vaut mieux parler au bon dieu qu’à ses saints. Il s’adresse directement à Bill Hoglund, lui aussi enthousiasmé par le projet. Cependant, hors de question d’aller directement à l’encontre de Graham. Si Dahlquist veut mener à bien son projet, il va falloir utiliser des chemins détournés.

C’est un travail de plusieurs mois qui va commencer pour Dahlquist. Avec le soutien de membres des équipes marketing et de design, de concessionnaires de Californie et de managers de l’usine de Van Nuys et de PMT, trois voitures du parc concession sont prélevées des lignes de production.

KITT a besoin d’un design accrocheur

En parallèle, il faut prévoir le design de KITT, notamment sa face avant radicalement différente du modèle de série. Le célèbre bandeau lumineux rouge est repris presque tel quel des cylons, les robots de la série Galactica, elle aussi oeuvre de Glen A. Larson.

Après la livraison, les voitures sont rapidement envoyées dans les ateliers de John Ward pour recevoir leurs modifications. Il faudra pas moins de six semaines pour préparer les trois voitures. Glen A. Larson fera appel a Michael Scheffe pour réaliser le tableau de bord futuriste de KITT. Ce dernier, bien évidemment entièrement faux est une pièce de fibre de verre directement posée sur le tableau de bord original, afin de gagner du temps, vu le calendrier très serré avant les débuts des tournages.

Pour la petite histoire (dans la petite histoire que nous vous racontons déjà). La première voiture, qui servait aux prises « sans pilote » a été modifiée avec un second set de commandes en dessous de la ligne de caisse, permettant à un cascadeur allongé à la place du passager de conduire la voiture.

Pas assez de voitures

K2000 avait reçu une première commande des studios Universal pour 22 épisodes. Cependant, KITT devant se plier à la mode de l’époque, de nombreuses cascades étaient nécessaires, tant pour les sauts (le fameux Turbo Boost), que pour traverser les murs ou encore rouler sur deux roues.
Il était évident que seules trois voitures ne suffiraient pas. Pourtant, impossible de se tourner à nouveau vers Pontiac, en tout cas, pas si vite.

De plus, Dahlquist n’envisageait pas une seconde recommencer un tel marathon, et puis… c’est là qu’eut lieu l’accident.

Tombées du train

Le 11 novembre 1982, un train de PMT déraille a hauteur de Selma, Californie. Ce dernier devait délivrer des voitures aux concessionaires californiens. Certains wagons contenant des Firebird finissent sur le côté, et bien que certaines voitures soient à peine endommagées, elles sont tout simplement invendables.

La cargaison est intégralement rapatriée à l’usine de Van Nuys. La direction de Pontiac donne toutefois l’autorisation de prélever une douzaine de voitures. Dans le lot, peu de Trans Am, voire aucune. Mais la magie de la télévision fera le reste.

La production de K2000 a déjà bien avancé à cette date, mais les voitures sont rapidement réparées et préparées afin d’être mises à disposition, devenant les doublures cascade de KITT, et ce, pour trois saisons supplémentaires.

De nos jours, seules les trois voitures originales ont survécu. Les Firebird tombées du train ont été envoyées au pilon après la fin de la série, au bout de 84 épisodes.

Comble de l’ironie, ces voitures « tombées du camion » seront une publicité énorme pour Pontiac. Remercions Eric Dahlquist de ne pas avoir accepté un refus.

Petit bonus, le générique, histoire de se plonger dans un petit vent de nostalgie.

Pierre

Tombé dans la marmite automobile dès le plus jeune âge, cela fait maintenant quelques années que j'essaie de partager mes expériences et connaissances sur internet. Les Flous du Volant me permettent d'aborder des sujets un peu plus transversaux que les sujets que je couvre auprès de certains confrères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les flous du volant

1 User(s) Online