La FIA signe un contrat avec Essity

60

L’actualité du sport automobile est en ébullition cette année, entre les changements de réglementation dans les différentes catégories et les changements à la tête de la FIA. Coïncidence calendaire, c’est juste après le Grand Prix d’Arabie Saoudite qu’a été confirmé un accord entre la FIA et Essity.

Essity, un acteur majeur des produits hygiéniques

Essity est une entreprise majeure dans le domaine des mouchoirs (c’est la maison-mère de Lotus, mais pas les voitures, hein) et des produits d’hygiène professionnels. Même si c’est un domaine dont on entend peu parler, la firme suédoise génère un chiffre d’affaire annuel de plus de 12 milliards d’euros, loin d’Unilever ou de Procter & Gamble, mais suffisamment notable pour avoir attiré la FIA.

L’idée des hautes instances du sport automobile est de fournir aux pilotes un nouvel équipement qui assure tout autant leur sécurité en cas d’accident, que dans les situations un petit peu honteuses qui peuvent arriver pendant une épreuve. C’est donc la marque Tena, filiale d’Essity, qui prend en charge ces nouveaux sous-vêtements « multi-usages ».

Les futurs changements pour les pilotes

Le plus flagrant bien évidemment est l’intégration de ces sous-vêtements à la panoplie du pilote. Mais cela ne s’arrête pas à. Comme l’indicquait Stefano Domenicali à la Gazetta Dello Sport, les combinaisons vont également être légèrement modifiées :
 » A partir de la saison 2023, les combinaisons ne pourront arborer de couleurs claires dans la zone comprise entre la taille et les genoux « 

Doit-on s’attendre à un faux short sur les combinaisons à partir de l’année prochaine ? Seul l’avenir nous le dira.

Des innovations sans précédent

Magnus Groth, le CEO d’Essity a déclaré que ce nouveau contrat créait des enjeux sans précédents pour leur marque : « Malgré nos 60 ans d’expérience dans le domaine, les contraintes appliquées au sport automobile nous ont forcés à revoir notre approche. Les besoins de résistance au feu de ces nouveaux équipements nous ont amenés à développer de nouveaux matériaux à intégrer dans nos produits ».

Du point de vue technique, c’est un nouveau polymère, développé à base d’écailles de poisson qui sert d’isolant thermique tout autant que de matériau absorbant, nul doute que le pauvre Pierre Gasly, victime de soucis lors du dernier Grand Prix de F1, sera un des premiers à saluer cette initiative.

Allez, j’arrête de vous tenir la jambe avec ce petit poisson, et je vous dis à bientôt pour de vrais articles. Car le silence n’a pas été vain, on a plein de petites anecdotes dans notre besace, et on se retrouve bientôt pour une histoire de poulet.

Pierre

Tombé dans la marmite automobile dès le plus jeune âge, cela fait maintenant quelques années que j'essaie de partager mes expériences et connaissances sur internet. Les Flous du Volant me permettent d'aborder des sujets un peu plus transversaux que les sujets que je couvre auprès de certains confrères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les flous du volant

0 User(s) Online